CES 2019 : Uber a dévoilé un taxi futuriste qui vole

High Tech

Cet appareil baptisé « Bell Nexus » représente l’un des prototypes de taxis volants les plus avancés en ce moment. Bell, la société aérospatiale à l’origine du produit, a annoncé qu’il serait prêt à décoller dès 2023. Elle a déjà signé un partenariat avec Uber. Ce taxi futuriste révolutionnera la mobilité urbaine surtout en termes de gain de temps dans le déplacement.

 

Véhicules à hélices inclinables

Ce sont les six hélices inclinables qui donnent la force au Nexus de Bell, puisqu’ils basculent d’une position horizontale à 90 degrés. Ce qui permet à l’appareil de filer à grande vitesse entre 240 et 320 km/h. De quoi vous amener rapidement à votre destination en quelques minutes. Uber affirme que les trajets de LAX (Los Angeles International Airport) au Staples Center pendant les heures de pointe peuvent être effectués en moins de 30 minutes avec le taxi volant. Lorsque le véhicule atterrit, les rotors retournent à plat pour plus de sécurité.

 

Appareil à décollage et atterrissage verticaux

Ce taxi aérien est un réseau de petits aéronefs électriques qui permettent de transporter dans les airs 5 personnes dans des zones densément peuplées. Cet appareil à décollage et atterrissage verticaux diffère des hélicoptères par le fait qu’il est plus silencieux, plus sûr, plus abordable et plus respectueux de l’environnement. Il est capable de voler à une altitude comprise entre 300 et 600 mètres avec une autonomie d’environ 96 km.

 

Résoudre le problème d’embouteillages au sol

Dans la conception des engins de transport futuristes, la concurrence est rude. Mais avec son programme dévoilé au CES 2019 de Las Vegas, UberAir semble trouver le prototype idéal pour résoudre le problème d’embouteillages dans les zones urbaines. L’engin est capable de décoller à la verticale et prend un peu la forme d’un drone et d’un hélicoptère pour survoler dans les airs avec aisance. Le test des prototypes s’effectuera à Dubaï et à Dallas.

 

Si vous souhaitez partager :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laissez une réponse